Cest presquune habitude. Durant la priode estivale, alors que le commun des mortels a tendance farnienter , le cours des bourses mondiales seffondre.

Cet t naura pas manqu au rendez-vous avec la Chine qui a entran dans son sillage la quasi-totalit des places financires. O cela sarrtera t-il ? Je nai pas la rponse.

Mais la situation interpelle . Car en plus de cette situation financire critique qui laisse flotter comme un parfum de rcession sur lindustrie mondiale dans son ensemble, la Chine vient dtre victime dune terrible catastrophe non seulement humaine mais aussi cologique avec les explosions dentrepts contenant des matires nocives. O cela? A Tianjin l o Airbus dispose de sa quatrime chane dassemblage final dA320, le best-seller de lavionneur europen.

La ville est tendue, il semble que lunit que pilote Airbus dans cette cit portuaire na pas t affecte par lexplosion. Pas plus que celles des industriels qui ont suivi lavionneur europen dans son implantation chinoise. Reste que les dgts cologiques, et leur ampleur dans le temps, restent valuer.

Prmonition des dirigeants dAirbus et de sa maison-mre Airbus Group ? Certainement pas. Mais il nempche que ces deux vnements crise boursire et sinistre Tianjin- concident quelques semaines prs avec linauguration dune cinquime chane dassemblage final des A320, cette fois aux Etats-Unis. Ce qui doit les conforter dans leur obstination crer une chane dassemblage sur les terres de leur concurrent Boeing.

Obstination. Oui car le projet de Mobile en Alabama existe depuis que ce qui est aujourdhui Airbus Group ( lorigine EADS) avait rpondu lappel doffre lanc par lUS Air Force pour se procurer une nouvelle gnration d’avion ravitailleur qui avait pris le nom gnrique de KC-X. Aprs moult rebondissement, le contrat acquis lorigine par lEuropen Airbus sous le sigle KC-30 (avec Northrop Grumman) puis KC-45 avec comme seul pilote du programme Airbus Group, a t remis en lice sous la pression du congrs et octroy lAmricain Boeing sous le nom de KC-46.

Lide nest donc pas nouvelle pour Airbus Group de vouloir marquer le sol amricain de son ADN autrement quavec un bureau dingnierie quil avait ouvert dans cette mme cit en 2007. Dautant que la cration dune cinquime chane dassemblage pour ce best seller quest lA320, et encore plus depuis quil a t dop par loffre dune nouvelle re-motorisation, va permettre dabsorber une partie de laugmentation des cadences prvues par Airbus.

Cela sera t-il suffisant pour produire dans des dlais satisfaisants tous les exemplaires dA320 actuellement en commande ? Car officiellement ce sont 5 161 Airbus mono-couloirs qui taient en commande la fin juillet de cette anne. Ce qui explique que pour satisfaire ses clients, Airbus envisage de passer progressivement la cadence de 60 par mois lhorizon 2020 alors quen juin 2015 Airbus en produit 42. Nul doute que des informations seront divulgues aux medias qui ont lhonneur dtre convis la manifestation de Mobile. Et qui justement naura dintrt que de pouvoir approcher les dirigeants dAirbus, les industriels et officiels locaux. La visite du site relevant plus du suggestif puisquil sagit dune chane reproduisant quasi lidentique celle de Tianjin qui elle-mme tait un coup-coll du concept dvelopp Hambourg.

Finalement, cette nouvelle chane sera t-elle suffisante pour absorber dans les temps toutes les commandes dA320 classique ou neo avec sa nouvelle motorisation ?

Pas sr ! Estiment les syndicats au titre desquels les Franais qui commencent revendiquer la construction dune seconde chane dassemblage Toulouse plutt qu Hambourg. Cest oublier un peu rapidement quil existe un pacte dactionnaires entre la France et lAllemagne qui veut que Toulouse certes conserve une ligne dassemblage dA320, mais elle doit rester cantonne la cadence de 14 appareils par mois, le reste incombant lAllemagne qui justement a servi de modle aux lignes dassemblage de Tianjin et de Mobile.

Fabrice Brgier, le patron dAirbus, mais encore plus Tom Enders le patron allemand dAirbus Group arriveront-ils briser cet accord franco-allemand. Lquilibre conomico-politique de lentreprise vaut-elle une remise en cause des accords du pass sur le juste retour industriel ? La question reste ouverte. A quand la rponse ?

Nicole Beauclair pour AeroMorning

 

Comments are closed.