Le chiffre d’affaires de Dassault Aviation est repassé au dessus de la barre des 4 Md€ en 2015 pour s’élever à 4,176 Md€ plus précisément. C’est une progression de plus de 13 % par rapport à 2014 (3,68 Md€) mais cela reste encore en dessous de l’année 2013 (4,593 Md€), année durant laquelle Dassault Aviation avait livré 77 jets d’affaires Falcon et 11 Rafale. En 2015, le constructeur n’a livré que 55 Falcon et seulement huit Rafale dont les trois premiers à l’Egypte.

Pour autant, les deux derniers Falcon 50 de surveillance maritime ont été livrés à la Direction générale de l’armement l’année dernière et surtout Dassault Aviation a poursuivi « la livraison des travaux de modernisation des Mirage 2000 indiens et des Rafale Marine rétrofités au standard F3″.

C’est aussi au niveau des prises de commandes que Dassault Aviation a réalisé une forte progression en 2015 avec la vente de 48 Rafale à l’Egypte et au Qatar. De quoi largement compenser la baisse de l’activité Falcon avec seulement 45 appareils commandés et 20 autres (NetJets) annulés. La situation économique, notamment dans les pays émergents, a « fortement pesé sur nos prospects et clients », cassant la reprise constatée en 2014 avec 90 Falcon commandés (64 en 2013).

Du coup, le carnet de commandes des Falcon s’est établi à 91 appareils à fin 2015 contre 121, un an plus tôt, tandis que celui des Rafale est multiplié par deux, passant de 43 appareils à fin 2014 à 83 à fin 2015 grâce aux deux premières ventes export. Les Rafale à livrer à l’Egypte et au Qatar sont au nombre de 45 tandis que la France doit encore réceptionner 38 Rafale.

 

Comments are closed.