L’armée britannique a pris la décision de transférer le commandement de sa flotte de drone WK450 Watchkeeper (construits par Thales) au commandement interamées hélicoptères (Joint Helicopters Command- JHC), a révélé la revue de défense Janes’s.

De sources militaires, ce transfert prendrait place à la fin du mois d’août. La logique qui sous-tend ce transfert de commandement des drones tactiques britanniques, est de concentrer tous les grands moyens aériens dans un seul service et sous une organisation unique.

Le JHC est basée à Andover et réunis les moyens hélicoptères de la Royal Air Force, la Royal Navy et de l’Army Air Corps. Les drones tactiques Watchkeeper sont actuellement mis en œuvre par une unité de l’Artillerie. Malgré ce transfert, le Watchkeeper continuerait cependant d’être exploité par les 32e et 47e Régiments de la Royal Artillery, indique la revue britannique.

En comparaison, les drones tactiques français sont mis en œuvre par le 61ème régiment d’artillerie, qui dépend cependant de la brigade de Renseignement.

Les britanniques sont assez coutumier de ce genre de pratiques : regrouper les moyens en interarmées. L’exercice s’était révélé plus compliqué que bénéfique concernant le rapprochement des moyens aéronavales avec ceux aériens (Harrier).

Reste que la tendance va au rapprochement de la capacité drones avec les aviations Légères des armées de terre, à l’instar du cas américain. Tout comme pour le développement du combat collaboratif entre avions d’armes et drones de combat, les états-majors planchent actuellement à pouvoir faire opérer des drones tactiques par des hélicoptères.

 

Comments are closed.