Les turbulences en avion sont-elles bientôt un phénomène du passé ? Boeing a déposé un brevet il y a quelques mois d’une technologie permettant de détecter les turbulences en avion. Le document du brevet décrit un procédé utilisant l’aide d’observations astronomiques pour repérer les turbulences dans l’air. Le procédé capturerait des images célestes à l’aide de caméras montées sur une plate-forme – on ne sait pas encore s’il s’agirait d’un satellite ou d’un avion. Ces images seraient ensuite comparées les unes aux autres pour valider les distorsions ou frictions atmosphériques, ce qui est la preuve d’une turbulence en haute altitude. Les données validées seraient ensuite transmises à des stations météo, puis aux avions dans le voisinage de la turbulence ainsi détectée. Ce n’est encore qu’un brevet, et l’on ne sait pas si cela sera un jour mis en application. Si cela l’était, cela permettrait d’éviter ces zones de turbulences, et donc assurer un meilleur confort pour les passagers, mais également d’éviter des zones qui pourraient s’avérer dangereuses si les turbulences détectées étaient très fortes.